Menu
RSS
Le Gouverneur Lieutenant Général Constant Ndima au chevet des malades internés à l’hôpital militaire du camp Katindo-Goma.

Le Gouverneur Lieutenant Général Co…

Le Gouverneur militaire d...

Nord-Kivu : Le gouverneur militaire s’enquiert d’un éboulement ayant coupé la route Goma-Masisi au niveau de la localité de Mutiri.

Nord-Kivu : Le gouverneur militaire…

Le gouverneur militaire d...

Nord-Kivu : le Gouverneur Militaire pour la maximisation des recettes

Nord-Kivu : le Gouverneur Militaire…

Le gouverneur militaire d...

Le Gouverneur militaire assuré du soutien des députés provinciaux mis en congé pour raison d’Etat.

Le Gouverneur militaire assuré du s…

Le gouverneur militaire d...

Le gouverneur militaire en causerie morale avec les officiers supérieurs de la 34e Région militaire et de la Police nationale congolaise

Le gouverneur militaire en causerie…

Le gouverneur militaire l...

Le Rwanda soutient l’état de siège décrété en RDC

Le Rwanda soutient l’état de siège …

L’ambassadeur du Rwanda e...

La Cheffe de Monusco rassure de l’accompagnement au Gouverneur Militaire du Nord-Kivu nommé dans le cadre de l’état de siège.

La Cheffe de Monusco rassure de l’a…

Le gouverneur militaire d...

Le gouvernement Sama Lukonde  déterminé à améliorer le régime de la retraite en RDC, selon le vice-Premier ministre Jean-Pierre Lihau

Le gouvernement Sama Lukonde déter…

(ACP) Le gouvernement Sam...

Le ministre Cherubin Okende  satisfait de  la volonté des Chefs d’Etat africains de créer une connectivité aérienne

Le ministre Cherubin Okende satisf…

(ACP)Le ministre des Tran...

Nord-Kivu : Le gouverneur militaire en appelle à l’accompagnement de toutes les sensibilités pour la réussite de la mission lui confiée.

Nord-Kivu : Le gouverneur militaire…

Le gouverneur militaire d...

Prev Next

Par mesures de précaution face à l'épidémie d'Ebola le Rwanda ferme hermétiquement ses frontières avec la RDC au niveau de Goma

Les autorités rwandaises ont procédé tôt le matin de ce jeudi à la fermeture hermétique leur frontière avec la RDC au niveau de la ville voisine de Goma, en vue d'éviter la maladie à virus Ebola en prenant les devants, a constaté l'ACP. « Hier mercredi nous avons fermé nos frontières respectives bonnement à 18 heures. Mais aujourd'hui vers 6 heures, les officiers du service rwandais des migrations sont venus nous signaler de ne pas laisser traverser les gens", a expliqué, sous anonymat un officier congolais de la direction générale des migrations, DGM, oeuvrant à la petite barrière. Il a indiqué qu’en dépit des négociations au profit des voyageurs bloqués de part et d'autre des frontières suite à cette mesure, de regagner librement leurs patries respectives, les voisins rwandais sont restés categoriques autorisant seulement un aller simple (donc sans retour) « aux seuls congolais résidents au Rwanda cela jusqu'à la levée de la mesure ». Au sujet de transfèrement des malades vers les structures spécialisées au Rwanda, la source a indiqué « qu'il n'y a pas, jusque-là, des dispositions particulières ». Les autorités rwandaises craignent la vitesse de la propagation de l'épidémie à virus Ebola, suite au 2ème cas d'Ebola diagnostiqué positif puis décédé dans la ville de Goma et le 3ème cas confirmé presenté comme étant la fille au défunt, père des 10 enfants qui était venu de la province de l’Ituri mais testé positif à Kiziba, village du territoire de Nyiragongo à la lisière avec la ville de Goma. Cette mesure préjudicie plusieurs personnes qui vivent du fruit du trafic transfrontalier entre Gisenyi (Rwanda)et Goma(RDC) lorsque les statistiques font état d’environs quarante mille personnes qui traversent journalièrement cette frontière à la recherche de quoi survivre. C'est le cas d'une maman du quartier Ndosho, qui pratique le commerce des produits vivriers, rencontrée à la petite barrière et attendait impatiemment la levée de mesure qui avoué qu’elle ne vit « qu’au jour le jour de ce que nous récoltons au champ. Et le Rwanda est considéré comme leur champ ». Cette mesure de protection prise par le Rwanda va a l'encontre du souhait ému par le Directeur Général de l'OMS, l'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a demandé lors d'une réunion ad hoc tenue lundi 15 à Genève, de ne pas fermer les frontières de peur de ne faire souffrir doublement la population de ces deux pays, par manque de substance. ACP/BABUNGA/KMS

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre