Menu
RSS
Le diocèse catholique de Goma s’enrichit de treize nouveaux diacres.

Le diocèse catholique de Goma s’enr…

L’Evêque du diocèse catho...

Nord-Kivu : Démarrage imminent des études de faisabilité pour le déploiement de 640 km de la fibre optique sur la ligne Kasindi-Butembo-Goma-Bukavu.

Nord-Kivu : Démarrage imminent des …

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Bientôt la campagne de distribution de masse des moustiquaires imprégnées d'insecticides

Nord-Kivu : Bientôt la campagne de …

Le vice-gouverneur de la ...

Le bien-fondé de l'État de siège expliqué aux jeunes ressortissants de Walikale en retraite à Goma.

Le bien-fondé de l'État de siège ex…

Le vice-gouverneur de la ...

vu : 745 rendus en cantonnement et 428 armes dans le cadre de l’état de siège.

vu : 745 rendus en cantonnement et …

La pression exercée contr...

Les 70 participants au forum environnemental de Goma pour la capitalisation des pratiques agricoles durables dans le cadre de l’agroécologie.

Les 70 participants au forum enviro…

Les soixante-dix particip...

Les Fardc redevenues Maitre du quartier général de la milice APCLS de LUKWETI-SHANGO dans le Masisi.

Les Fardc redevenues Maitre du quar…

Les forces armées de la R...

Nord-Kivu : 618 candidats attendus aux épreuves nationales de formation professionnelle dans la Province éducationnelle Nord-Kivu I.

Nord-Kivu : 618 candidats attendus …

Les enceintes du collège ...

Nord-Kivu : Les responsables des confessions religieuses sensibilisés sur l’etat de siège

Nord-Kivu : Les responsables des co…

Le lieutenant-colonel Gui...

Nord-Kivu : L’Union congolaise de femmes des médias promet son accompagnement aux autorités nommées dans le cadre de l’état de siège.

Nord-Kivu : L’Union congolaise de f…

Le vice-gouverneur de la ...

Prev Next

Corneille Nangaa désigné par consensus pour succéder à l’Abbé Malumalu

Corneille Nangaa désigné par consensus pour succéder à l’Abbé Malumalu

Corneille Nangaa n’est pas une figure inconnue à la Ceni où il occupe le poste de secrétaire exécutif national adjoint.

Les confessions religieuses ont désigné mercredi, Corneille Nangaa, ancien Secrétaire exécutif adjoint de la Ceni, pour succéder à l’Abbé Malumalu à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). C’est ce qu’indique une dépêche de la Radio Okapi, publiée hier. Par ailleurs, sous la conduite de Me Flavien Misoni, Secrétaire Exécutif National (Sen), une forte délégation qualifiée d’experts de la Ceni a participé, à Londres, du dimanche 11 au dimanche 18 octobre 2015, à la formation d’agrégation académique en vue de l’obtention du diplôme de certification professionnelle de niveau 7 (maîtrise) en réforme stratégique électorale. C’est ce qu’indique une note d’information de la Ceni publiée mercredi.

La délégation de la Ceni a pris une part active à cette formation, qui a regroupé d’autres apprenants venus du Nigeria, de Sierra Leone, des Iles vierges, de Saint Kitts, de Nevis et de l’Albanie, renseigne une note d’information de la Ceni, publiée hier. Il s’agissait d’une formation continue axée sur la stratégie de la réforme électorale, organisée par International centre for parliamentary studies « ICPS ».

Au pays, la même source renseigne que  les Confessions Religieuses, réunies au sein de la Commission d’Intégrité et Médiation Electorales (Cime), ont lancé la campagne « Investissons dans la Paix » pour des élections apaisées en République Démocratique du Congo.

Cette campagne  peut-on lire dans la note d’information, a été lancée avec le soutien du Programme des Nations-Unies pour le Développement (Pnud).  A cette occasion, le Révérend Delphin Elebe Kapalay, président de la CIME, a présenté les objectifs de cette campagne en ces termes : « la campagne nationale « investissons dans la Paix » répond à un double objectif : interpeller chacun et chacune sur son propre engagement en faveur de la préservation de la paix et mobiliser les ressources financières et humaines pour former et déployer un réseau national de médiateurs  électoraux et pour mettre en place un mécanisme d’éveil et d’état des lieux permanent de la violence électorale».

Des panneaux d’annonce ont été présentés pour la circonstance avec des messages très touchant tels que : « CIME, Investir dans la paix, c’est ouvrir la voie à un développement durable de la RDC » ; « CIME : Politiciens, chefs d’entreprises, employés, commerçants, enseignants … la paix nous concerne » ; « CIME : la prévention des conflits électoraux assure la paix sociale… Il n’y a pas de développement sans paix sociale ».

Enfin, soulignons que le Vice-président de la Ceni,  André Mpungwe Songo  s’est entretenu avec les responsables de l’Ong belge 11.11.11, conduite par M. Thijs Van Laer  sur le processus électoral congolais. L’objectif de cette rencontre était de s’informer sur le niveau d’avancement du processus électoral en République Démocratique du Congo (Rdc) afin de mieux comprendre l’articulation des stratégies de lobbying dans l’espace de l’Union Européenne.

A cette occasion, le Vice-président de la Ceni a brossé à l’attention de ses hôtes, l’état des lieux du processus électoral en soulignant le besoin urgent pour les acteurs politiques de lever les grandes options susceptibles de booster le processus électoral en Rdc.  Les Membres de la Ceni ont saisi cette opportunité pour porter à la connaissance de la délégation Belge de l’existence de la Commission « Education Civique et Observation Electorale » (Educiel), mise en place par l’ensemble des réseaux de la Société Civile. Celle-ci a vocation d’encadrer utilement la société civile afin de mieux orienter les campagnes de sensibilisation de la population et l’observation   électorale. La nécessité du financement de la Société Civile par les partenaires tant nationaux qu’internationaux a fait l’objet d’insistance de la part des officiels de la Ceni qui ont souhaité voir les promesses de la Communauté internationale se traduire rapidement en acte. A ce sujet, le Vice-président de la Ceni a suggéré à 11.11.11 d’envisager une tournée de mobilisation des ressources en Europe pour la cause des élections congolaises.

En ce qui concerne le réaménagement du calendrier électoral, les représentants de la Ceni se sont déclarés très ouverts à toutes propositions dans un cadre conforme à la loi avant d’envisager un quelconque réaménagement du calendrier électoral. S’adressant à ses hôtes le Vice-Président de la Ceni a plaidé pour les défis qui guettent le  processus électoral  sur la sensibilisation de la  population face aux contraintes qui se présentent dans l’organisation  des élections d’où un besoin de financement  de la société civile par les partenaires tant nationaux qu’internationaux

Yassa/L’Avenir

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre